Comment optimiser la visibilité d’un tweet grâce au lien sortant.

 

Optimiser la visibilité d'un tweetComment faire apparaître un tweet, sur des très nombreux mots clés, dans les résultats du moteur de recherche interne de Twitter sans pour autant placer tous ces mots dans votre message ? L’idée est d’utiliser l’URL du lien sortant pour y glisser un maximum de mots clés (et de mettre en place une redirection 301, histoire de faire atterrir vos visiteurs sur une page avec une URL « propre »).

Constat n°1 : des tweets ne contenant pas le mot clé peuvent apparaître dans les résultats du moteur de recherche interne.

Vous l’avez sans doute déjà remarqué : quand on entre un mot clé dans le moteur de recherche interne de Twitter, les résultats proposent parfois des tweets (et même des « top tweets« ) qui ne contiennent pas le mot clé (que ce soit avec ou sans #hashtag).

Dans l’exemple ci-dessous, on constate que (à l’instant du test) le premier tweet qui ressort sur la requête « watch » ne contient pas ce mot (qui n’est pas non plus présent dans la bio de l’auteur).

Moteur de recherche interne twitter

 

 

Constat n°2 : ces tweets apparaissent dans les résultats uniquement car le mot clé est présent dans l’URL.

L’algorithme Twitter utilisé pour classer les résultats du moteur de recherche interne prend en compte les mots contenus dans le lien sortant, dans l’URL de la page de destination (même si l’URL a été raccourcie).

Si on reprend l’exemple précédent, on constate que le mot « watch » est bien présent dans l’URL postée dans le tweet (du moins dans la version « non raccourcie » de l’URL).

Twitter insérer le mot clé dans l'URL du lien sortant

 

 

Idée n°1 : tweeter une URL contenant un maximum de mots clés

Puisque Twitter prend en compte les mots clés contenus dans l’URL sortante, essayons de tweeter une URL contenant un maximum de mots clés et voyons si le tweet en question ressort bien sur tous les mots via le moteur de recherche interne.

Voici la page mise en ligne (une URL contenant plein de noms de légumes): www.olivier-corneloup.com/ail-artichaud-asperge-aubergine-betterave-blette-brocoli-carotte-celeris-cepe-champignon-chicore-chou-fleur-concombre-courgette-cresson-echalotte-endive-epinard-fenouil-haricot-vert-laitue-lentille-ma/ (arghhh…, je ne savais pas que WordPress limitait ainsi la longueur des URLs à 200 caractères, mais c’est déjà ça, mieux que 140 en tous cas).

Voici le tweet mis en ligne (contenant la version « raccourcie » de l’URL ci-dessus) et quelques exemples de recherches sur des noms de légumes, dans les instants suivant la mise en ligne.

Résultats de recherche dans Twitter

On constate que Twitter prend bien en compte tous les mots clés contenus dans l’URL : le tweet ressort bien pour toutes les recherches sur les noms de légumes. Bien entendu, le tweet ne ressort pas systématiquement en « top tweet » sur tous les mots clés (mais on le retrouve bien dans les résultats du moteur de recherche quand on opte pour l’option « tout »).

On peut noter qu’il faut qu’il y ait une correspondance exacte entre les mots recherchés et ceux présents dans l’URL. Par exemple, j’ai retrouvé le tweet dans les résultats de recherche sur « endive » (mot au singulier, présent dans l’URL) mais pas sur endives (pluriel).

Il serait intéressant de renouveler l’expérience avec une URL encore plus longue (autour de 2000 caractères), histoire de voir combien de caractères sont pris en compte par Twitter.

 

Idée n°2 : mettre en place une redirection 301

Si vous souhaitez tweeter un lien vers une page qui ne vous appartient pas (qui n’est pas sur votre propre site), il vous suffit de mettre en place une redirection 301.

Juste au cas où…

  1. Vous créez une page sur votre propre site avec une URL très longue comprenant plein de mots clés.
  2. Vous mettez en place une redirection 301 de votre page (celle avec l’URL très longue) vers la page que vous souhaitez mettre en avant dans votre tweet.
  3. Vous twittez vers votre page à vous (URL super longue qui sera raccourcit par Twitter ou que vous pouvez raccourcir vous même si ça vous chante).
  4. L’internaute ne verra même pas passer votre URL à rallonge et sera redirigé vers la page de votre choix.

Bon, en même temps, si vous vous embêtez à faire tout ça, ce n’est surement pas pour envoyer du trafic vers un autre site que le vôtre. Mais, même dans ce cas, l’approche reste la même. Si vous ne souhaitez pas inquiéter votre visiteur (et/ou Google) avec une URL à rallonge, forcément un peu louche, il suffit de mettre en place une redirection 301 vers une autre URL plus « acceptable » (du type www.monsite.fr/mon-article-sur-les-legumes).

 

 En conclusion

  • Cette optimisation de visibilité reste limitée. En effet, cette approche ne sera surement pas suffisante (à elle seule) pour apparaître en top tweet sur un mot très souvent twitté. Dans ce cas, la présence du mot dans votre tweet (et pas seulement dans l’url), votre « notoriété » / nombre de followers / nombre d’interactions, le nombre de RT (retweets),… sont des critères essentiels.
  • Cette approche (URL à rallonge) peut néanmoins vous permettre d’être visible sur de multiples mots clés en toute discrétion (sans que les mots apparaissent dans votre tweet). L’idée est donc de d’optimiser votre URL pour des mots clés « longue traîne« .
  • A vous d’être créatif… Et si vous apparaissiez quand on recherche le nom d’un de vos concurrents ?
  • Enfin, même sans vouloir se positionner sur de nombreux mot clés, il faut garder en tête que Twitter prend en compte les mots clés de l’URL du lien sortant. C’est une notion importante si on souhaite se positionner en top tweet sur 1 mot clé précis (on peut supposer que le fait d’avoir le mot clé dans le tweet ET dans l’URL est un signal positif, même si ça reste à vérifier).

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Shares
Share This

Share This

Share this post with your friends!